Château d' Harcourt

L' histoire du château d' Harcourt,

Les origines du château d' Harcourt remontent à la fin du XIème siècle. Les premiers seigneurs d' Harcourt dépendent des comtes de Beaumont-le-Roger, puissants vassaux des ducs de Normandie. De cette période, il ne reste que la structure générale du site : une motte précédée d' une basse-cour ovale, défendues par des fossés secs. A l' exception d' un arc en pierre sculpté au-dessus du puits, les vestiges actuels ne sont antérieurs à la fin du XIIème siècle. L' enceinte et la façade ouest du château prennent leur aspect actuel au cours des XIII-XVème siècles. Les entrées et les murailles étaient défendues par des tours semi-circulaires, percées d' archères et surmontées de crénaux. Jusqu' à la fin du XVIIème siècle, les fortifications entouraient complètement le château.

Fichier:Blason ville fr Harcourt (Eure).svg

Le châtelet relie deux tours jumelées sur un passage voûté. Au premier étage se trouve la "chambre des comptes" où Jean VI d' Harcourt (XIVème siècle) recevait les impôts. Au XVème siècle c'était le siège de la justice du Comté.

Les ponts à l' origine, était des "ponts dormants" que l' on tirait horizontalement, à la différence des ponts-levis.

La basse-cour contenait de nombreux bâtiments : logment pour les soldats, chapelle, cuisines, écuries... C' était aussi un lieu de refuge pour la population.

Changement de style au XVIIème siècle. Le château est remanié par la pricesse Françoise de Brancas. Elle en fait une demeure d' habitation humble et austère, elle fait combler les fossés et raser le mur d' enceinte côté Est. Avec les pierres elle refait la façade du château, qui n'est pas sans rappeler celle de Port-Royal à Paris. Un escalier monumental à la française du XVIIème siècle est formé de marches en pierre avec une rampe de ferronnerie jusqu' au 1er étage, puis , par souci de légèreté d' une rambarde en chêne.

Château d Harcourt

Au rez-de-chaussée, des fouilles archéologiques réalisées à l' intérieur de l' une des tours ont permis de retrouver de nombreux objets de la vie quotidienne, exposés dans les salles du château : céramiques, pavés, pointes de flèches, boulets... La base de cette tour, profonde de 8,60 m, avait en effet été utilisée comme dépotoir à partir du XIVème siècle.

Au 1er étage, il y a des appartements aux fenêtres "à la moderne", où l' on trouvait - avant les pillages - des cheminées à la "Le Pautre", des plafonds à l' italienne, des parquets à la Versailles d' époque Louis XIV.

Le 2ème étage était réservé aux officiers et dames de compagnie de la princesse.

A l' extérieur, le puits fut creusé à même la roche au XIIème siècle. Il est doté d' une roue au XIVème siècle. Un homme faisait tourner la roue pendant qu' un second descendait à 70m de profondeur avec un seau de 50 litres.

Pendant la visite, vous découvrirez l' arboretum avec une collection d' un millier d' arbres. Crée au début du XIXème siècle, l' arboretum, véritable patrimoine végétal, se classe parmi les plus importants de France Séquoia, Noyer noir d' Amérique, Thuya géant, If, Hêtre tortillard, Cèdre du Liban, etc....).

Contact : Domaine d' Harcourt - Tél. 02.32.46.29.70 - Fax 02.32.46.53.38

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×