Forteresse de Chinon

L'histoire de la forteresse de Chinon,

 

Bâti sur un éperon rocheux, dominant la vallée de la Vienne, la forteresse de Chinon, alors appelé Kaino, fut édifié sur l'emplacement d'un ancien lieu fortifié celtique par le Comte de Blois, Thibault III le Tricheur.

Du XII ème au XVIIème siècle, Chinon reçut la visite de nombreux personnages :                                          

Ce fut d'abord les célèbres Plantagenêts, à l'origine Comtes d' Anjou puis Rois d' Angleterre avce Henri II, monté sur le trône en 1154. En compagnie de son épouse, Aliénor d' Aquitaine, il demeura souvent à Chinon et en fit sa résidence favorite. Selon la tradition, son fils Richard dit "Coeur de Lion" mourut à Chinon, comme lui, après avoir été grièvement blessé à Chalus en 1199. Le frère de Richard, Jean sans Terre, abondonna la forteresse à Philippe II Auguste en 1205 après un siège d'une année, permettant ainsi le rattachement de la Touraine au royaume de France.

Fichier:Blason Chinon 37.svg

En 1307, les Templiers, et leur Grand Maître Jacques de Molay, furent incarcérés sur l'ordre de Philippe IV le Bel dans la tour du Coudray avant d' être jugés et brûlés à Paris en 1314.

Pendant la guerre de Cent Ans, Charles VII séjourna à Chinon de 1418 à 1450. En mars 1429, il reçut Jeanne d' Arc dans la grande salle où elle le reconnut, dissimulé parmi les courtisans.

 Dans cette salle, César Borgia apportera à Louis XII en 1498 la bulle d'annulation de son mariage avec Jeanne de France, afin d' épouser ensuite Anne de Bretagne, veuve de Charles VIII.

La Touraine est restée le lieu de prédilection des rois de France jusqu'à la Renaissance.

Le XVIème siècle est également celui de Rabelais, né à quelques kilomètres d'ici, à la Devinière. Ses histoires fantastiques mettent en scène le siège de sa guerre Picrocholine et les aventures de ses héros : Gargantua et Pantagruel.

Le déclin du château s'amorce au XVIIème siècle lorsqu'en 1634 le Cardinal de Richelieu en devient propriétaire.

En 1808, la forteresse est cédée gracieusement au Conseil d' Arrondissement, aujourd'hui le Conseil Général.

Au XIXème siècle des travaux de coservation et de consolidation vont être entrepris mais la restauration proprement dite ne débutera qu'en 1970.

La forteresse comprend en réalité trois châteaux séparés par des douves et reliés par une muraille extérieure : à l' Est le fort Saint Georges, au centre le château du Milieu et à l'Ouest le fort du Coudray.

 

Site internet : http://www.forteresse-chinon.fr   -   http://www.chinon.com   -   http://www.cg37.fr

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site